Aller au contenu principal

Où se situe l'observatoire ?

L'observatoire se trouve dans les Alpes du Sud,
dans le département des Hautes-Alpes,
LE département de l'astronomie !
Il est installé sur le territoire du village de Saint-Véran,
plus haute commune d'Europe.

 

Saint-Véran (Hautes-Alpes)

Saint-Véran, dans les Hautes-Alpes, est au cœur du « Parc Naturel Régional du Queyras ». La commune s'étend jusqu'à la frontière italienne. Le département des Hautes-Alpes revendique le titre de plus haut département de France, cette situation en fait ainsi une destination idéale pour la pratique de l'astronomie. La faible densité de population du département et l'absence d'activité industrielle lourde contribuent également à la préservation du ciel nocturne.

Saint-Véran, à 2042 mètres d’altitude, est un des « Plus beaux villages de France » et une station de ski labellisée « Station village des Alpes du Sud », aménagée pour accueillir un public familial où les enfants sont rois !

Lors d’un séjour astronomique, il ne faut pas manquer de découvrir l’architecture particulière du village, ses fustes, ses cadrans solaires, ses fontaines, le Musée du Soum (habitat ancien), la mine de cuivre de Clausis, quatre fois millénaire… et bien sûr, la Maison du Soleil.

Saint-Véran, "Le pays où les coqs picorent les étoiles", selon la devise du vilage !

Logo Saint-Véran

L'Observatoire de Saint-Véran

L'Observatoire est érigé quasiment au sommet du Pic de Châteaurenard, un des points culminants du village, à 2936 mètres d'altitude. Il est le plus haut d'Europe. Sa situation au sommet d'un pic isolé, dans une région où le Soleil brille 300 jours par an, loin de toutes pollutions garantit au moins 150 nuits astronomiquement exploitables chaque année avec une qualité de ciel proche de celle rencontrée au Chili ou aux Canaries.

Du sommet du Pic de Châteaurenard, le regard parcourt un panorama à 360°, du massif de l'Oisans au Mont-Viso, en passant par le massif du Mont-Blanc au Nord et par le Mont-Ventoux au Sud. Au Sud-Ouest, fait face le massif du Dévoluy, avec, implanté sur le plateau de Bure, le plus puissant centre de radioastronomie millimétrique de l'hémisphère nord, l'IRAM et son interféromètre NOEMA, avec ses dix (bientôt douze) antennes de quinze mètres de diamètre.

Crédit photo
Photo 1 - Saint-Véran en été (photo AstroQueyras)
Photo 2 - Saint-Véran (Photo Fabrice Amoros)
Photo 3 - L'école de ski et les pious-pious (photo Festi Saint-Véran)
Photo 4 - un des 30 cadrans solaires du village (photo AstroQueyras)
Photo 5 - vue aérienne de l'observatoire (photo Olympus Mons)
Photo 6 - L'IRAM sur le plateau de Bure (photo IRAM)

Saint-Véran en étéSaint-Véran en hiverÉcole de skiCadran solaireVue aérienne de l'observatoireIRAM